stocks et encours

Stocks et travaux en cours

Les stocks et les travaux en cours font partie des actifs de l’entreprise et sont une des composantes importantes du Besoin en fonds de roulement.

Ils sont composés :

  • De stocks de matières premières et/ou de marchandises
  • D’encours de production
  • De produits finis

L’inventaire des stocks et des encours à la clôture a pour objet de neutraliser des charges engagées par l’entreprise au cours de l’exercice, qui n’ont pas contribué au chiffre d’affaires de l’exercice.

L’inventaire des stocks est rendu obligatoire dans certaines entreprises par la réglementation comptable (Code de commerce) et fiscale (Code général des impôts).

L’inventaire physique des stocks n’a pas forcément lieu le jour de la date de clôture. Cependant la date retenue doit être cohérente pour garantir la fiabilité des informations du bilan.

Les stocks ont un impact important sur le résultat de l’entreprise avec des sources d’erreurs nombreuses :

  • Erreurs sur les quantités (erreur de comptages au cours de l’inventaire)
  • Erreur sur la propriété (impact de la date du transfert de propriété, problème des stocks en dépôt)
  • Erreur sur la méthode d’évaluation

Les stocks sont souvent une source de problèmes et de litiges dans le cadre de la transmission d’entreprise.

Selon la nature de l’entreprise reprise, la problématique des stocks va être plus ou moins cruciale mais va se poser systématiquement, y compris pour les entreprises de service.

Les stocks peuvent être une variable d’ajustement du résultat…

L’inventaire physique

L’inventaire physique contradictoire des stocks est indispensable dans le cadre d’une cession.

L’établissement d’une situation intercalaire au plus près de la date de la cession est nécessaire pour :

  • La mise en œuvre ultérieure de la Garantie d’Actif et de Passif,
  • La fixation du prix définitif en cas d’ajustement du prix de cession en fonction du résultat au jour de la cession.

La méthodologie d’organisation d’un inventaire physique contradictoire est la même que pour un inventaire physique annuel :

  • Procédure d’inventaire (de préférence écrite),
  • Marquage et double comptage,
  • Identification des lieux et zones de stockage (y compris stocks appartenant à des clients ou des fournisseurs, stocks extérieurs à l’entreprise)
  • Identification des produits abîmés et des produits à rotation lente (faible rotation, mauvais conditionnement,…)

L’objectif est de s’assurer qu’il y a au moins la valeur qui est indiquée dans les comptes.

Les problèmes fréquents : références pléthoriques, retours de chantiers, lieu de stockages nombreux…

La valorisation des stocks

Principe de valorisation : Le coût de revient

Pour les matières premières et les marchandises :

  • Prix d’achat
  • Net de remises
  • Augmenté des frais accessoires d’achat (frais de transports, courtage, impôts et taxes non récupérables (droits de douanes, taxes parafiscales))

Pour les Encours et les Produits finis :

  • Charges directes de production (MOD, Matières, ST directe)
  • Charges indirectes de production (MOI, énergie)
  • Frais généraux de production (Amortissement des outils de production, structure administrative de l’usine)

Les frais généraux administratifs sont exclus de même que les frais de commercialisation.

Quelques problèmes rencontrés fréquemment :

  • Une estimation erronée du degré d’avancement d’un chantier ou d’une commande,
  • Les chantiers de longue durée (méthode à l’avancement ou l’achèvement ?),
  • L’absence de suivi des heures en interne,
  • Le traitement comptable de la sous-activité,
  • La séparation des exercices :
    • Cohérence Achats/Stocks
    • Cohérence Facturation/Stocks

La valeur d’inventaire

La valeur d’inventaire peut être différente du coût de revient :

  • Dans l’hypothèse où elle est inférieure, une provision pour dépréciation du stock doit être constatée.
    • Attention, la provision ne commence qu’à partir du moment où le prix de vente (net des frais de commercialisation) devient inférieur au coût de revient.
  • Quelques exemples :
    • Collections dans le textile,
    • Erreurs dans les commandes,
    • Sur-stock / stock à rotation lente,
    • Stock de VO dans l’automobile,
    • Stock de Pièces détachées.

Nous vous invitons à découvrir notre pack FIDREPRISE pour les repreneurs ainsi que le pack FIDCESSION pour les cédants.

Si vous avez des questions notre équipe est à votre disposition !

Vous souhaitez cultiver votre réussite ?

Recevez les invitations du club Fidaquitaine, nos actualités, conseils et témoignages pour entrepreneurs avec notre newsletter :)

Je m'abonne !