Croissance externe

Qu’est-ce que la croissance externe ?

La croissance externe est une stratégie de développement qui désigne le fait d’acquérir une société ou de s’allier à une autre entreprise.

Contrairement à la croissance interne, qui consiste à se développer grâce à ses propres ressources et compétences, la croissance externe sert principalement à bénéficier de nouvelles ressources émanant de structures déjà développées.

Il existe deux formes de croissance externe :

  • La fusion-acquisition c’est-à-dire l’acquisition d’une société qui engendre la fusion de deux structures. Cette opération consiste à regrouper les activités de deux sociétés. Il peut s’agir d’une entreprise achetant une autre structure ou de la création d’une nouvelle entreprise via une fusion.
  • L’alliance de deux entreprises. Cette opération décrit plutôt la mise en commun de ressources ou de savoir-faire de deux structures de manière coopérative. Dans ce cas, les entreprises gardent leur indépendance juridique et financière.

Pourquoi élaborer une stratégie de croissance externe ?

Mener une stratégie de croissance externe peut être bénéfique pour plusieurs raisons :

  • Acquérir de nouvelles compétences : la croissance externe permet de réunir le savoir-faire de deux entreprises distinctes. Cela ne peut donc qu’augmenter vos compétences et élargir vos horizons.
  • Se développer à l’international : le choix de l’entreprise à acquérir ou avec laquelle s’allier est essentiel. Par exemple, si vous ciblez une entreprise à rayonnement international, cela sera un tremplin pour vous développer, vous aussi, sur de nouveaux territoires.
  • Faire des économies d’échelle : grâce à la mise en commun des activités, vous diminuez les coûts de production mais aussi les intermédiaires. Ainsi, vous réalisez des économies d’échelle.
  • Éliminer un concurrent : si la société à laquelle vous vous alliez est présente sur le même marché que vous, cela vous permet d’éliminer un de vos concurrents.
  • Se développer plus rapidement sur le marché : fusionner deux entités permet de posséder plus de parts de marché, de générer plus de chiffre d’affaires et de proposer plus de produits et services. Ainsi, votre position sur le marché est plus importante.
  • Elargir sa gamme de produits : le fait de développer vos compétences vous permet d’élargir votre offre et donc d’accroître votre cible.
  • Diminuer le pouvoir de négociation de ses clients et de ses fournisseurs : gagner en parts de marché permet d’augmenter votre pouvoir de négociation auprès de vos clients et de vos fournisseurs. Ces derniers sont donc moins en capacité d’exercer une pression sur votre entreprise.
  • Élargir sa cible et sa présence géographique : chaque entreprise concernée par la fusion ou le rapprochement possède déjà une clientèle et les nouvelles offres proposées suite à l’union cibleront encore d’autres clients. De plus, les deux entreprises alliées bénéficieront d’une présence géographique plus importante et donc d’une zone de chalandise élargie.

Cependant, il existe certaines limites au développement par la croissance externe. Il est important de réfléchir à son projet bien en amont et d’avoir conscience des potentiels risques liés à ce type de stratégie.

Limites :

  • Stratégique = risque : se lancer dans un tel projet est une décision stratégique. Mais cela n’est donc pas sans risque et demande d’être opérationnel sur des sujets parfois incertains (coût, réussite, cohésion, etc.).
  • Coût
  • Gestion en interne avec l’équipe : la fusion de deux entreprises demande une adaptation importante de la part des collaborateurs pour ne pas perturber l’équilibre social. Cela peut être difficile puisque les deux entreprises ne reposent pas forcément sur les mêmes valeurs et possèdent des cultures d’entreprise distinctes.

Comment faire ?

  • Veille
  • Préparation/audit/diagnostic stratégique :
    • Projet adapté à vos objectifs ?
    • Moyens financiers nécessaires ?
    • Evaluer les risques
  • Rechercher la cible : quelle activité ? quel marché ? Taille ? Notoriété ? (Dépend aussi des objectifs de l’acquisition)
  • Savoir gérer en interne et réussir l’intégration
  • Gérer l’organisation juridique
  • Se faire accompagner

Notre équipe est à votre disposition pour répondre à vos questions.

Vous souhaitez cultiver votre réussite ?

Recevez les invitations du club Fidaquitaine, nos actualités, conseils et témoignages pour entrepreneurs avec notre newsletter :)

Je m'abonne !